miércoles, 7 de enero de 2015

Déesse de la Terre poème mon père Lubio Cardozo

Déesse de la Terre
.
Je ai mis l'oreille sur la peau de la terre:
Un rocal  répondit tranquillement,
l'écho de votre mystère de rêve.
.
Grande Déesse Mère de l'existence,
clement.
Nous ne allons jamais abandonner.
Nous avons traversé en vous étrange voyage d'aventure
par l'abîme infini.
Ce que nous sommes ô Mère Gaia?
.
Quel que soit l'itinéraire était
espace occupé la vie
elle a toujours bénigne dans vos seins nous recevra.

Grand pardon de la terre de toutes les erreurs.
.
Être une poignée de terre, la fierté divine.



Dans: Elizabeth De Los Altos














No hay comentarios.:

Publicar un comentario